Lundi 8 mars 2021

Reconnaître et accueillir le Christ (Luc 19,28-40)


Lire le texte

Entrée triomphale de Jésus à Jérusalem sous les vivats de la foule. L’Eglise a fait de cet événement un dimanche particulier: les Rameaux. A lire les évangiles, cette entrée triomphale laisse entendre que Jésus est enfin reconnu par tous comme le Messie, l’Envoyé de Dieu dans la tradition juive. Jésus a apparemment atteint le sommet de sa mission. Tout est-il donc accompli? Cette victoire apparente à vues humaines, pour qui connaît la suite des événements, sonne un peu faux, si l’on songe que quelques jours après, les vivats de la foule se retourneront en un cri également unanime quand il s’agira de choisir entre Barrabas et Jésus: «A mort, Jésus!» Faudra-t-il encore l’événement de la croix et de la Résurrection pour que la parfaite identité du Messie soit pleinement révélée? Pourtant la foule, en dépit de sa méconnaissance du plan divin, s’exclame correctement en proclamant déjà Jésus comme le Messie. Proclamation outrancière et sacrilège pour ces dignitaires religieux juifs qui demandent à Jésus de museler cet enthousiasme populaire. Cette intervention des pharisiens et la réponse de Jésus n’apparaissent que chez Luc. «Si eux se taisent, ce sont les pierres qui crieront.» Peut-être une manière de dire que la proclamation de l’œuvre du Christ ne dépendra jamais de l’enthousiasme ou de la mollesse des croyants.

Pierre Wyss

Prière: Seigneur, donne-nous chaque jour de t’accueillir avec joie et espérance dans notre ville intérieure!  

Référence biblique : Luc 19, 28 - 40

Commentaire du 09.03.2021
Commentaire du 07.03.2021