Jeudi 5 août 2021

Moi aussi je sais. Taisez-vous! (2 Rois 2,1-18)


Lire le texte

Il est parfois difficile d’entendre certaines informations et si on nous les répète à chaque occasion, cela fait mal! Il est alors préférable de se taire, sachant que tout le monde sait. A deux reprises, Elisée répète qu’il ne veut pas entendre que Dieu va enlever son maître Elie. La séparation qui s’annonce est trop difficile. Il redoute la fin de ce parcours en commun. Elisée veut suivre Elie jusqu’au bout. Mais avant de partir, Elie demande ce qu’il peut faire pour son serviteur. Il répond qu’il désire une force pour continuer: le double de l’esprit prophétique qui reposait sur son maître. Elie n’est pas en mesure de lui donner cela, ce n’est pas lui qui décide; le projet de Dieu le dépasse. Au travers d’un signe, il saura qu’il a reçu ce don. Pour continuer sa route, il garde aussi le manteau d’Elie qui est le souvenir de sa vocation (1 R 19). Et plus tard, au moment où il se demandera: «où est le Dieu d’Elie», un miracle lui permettra de retrouver la confiance. Dans ces choses trop pénibles à entendre, dans les séparations et les départs, Dieu ne se tait pas. Il porte, il accompagne, il donne la force de continuer sa route.

Emmanuelle Dodler

Prière: Seigneur, toi qui sais de quoi nos vies sont faites, tu nous assures de ta présence à nos côtés dans tous les changements que nous apporte la vie.  

Référence biblique : 2 Rois 2, 1 - 18

Commentaire du 06.08.2021
Commentaire du 04.08.2021